Home » News »

“Interstellaires”: rien n’arrête la belle mécanique Mylène Farmer

 


Le retour de Mylène Farmer est un événement quasi cosmique dans l’imaginaire collectif, l’interprète évite le feu des projecteurs, mais garde ce soupçon d’éternité. “Ainsi soit je” (1988) est déjà loin, mais la reine Mylène a de beaux restes, la voix tient bon les années qui passent, et la mécanique pop est toujours aussi bien huilée.

Entre économie de la rareté et l’essentiel en ligne de mire, la quinquagénaire à la crinière de feu fait voltiger des mots doux et jongle avec les arrangements pop-rock avec la même virtuosité qu’à ses débuts. “Interstellaires” ne bouscule pas la légende Farmer, elle la poursuit avec un incroyable souci de la continuité. Sans trop se montrer, l’artiste aux millions d’albums vendus, et presque autant de fans, se confie avec délicatesse à travers des titres aériens. Dans le titre “C’est pas moi”, les frémissements de la confidence sonnent comme un aveu. Un aveu de toute-puissance pour celle qui est accompagnée par Sting sur “Stolen Car”. Mylène Farmer est intacte, la Terre tourne rond!

Frédéric Geldhof/AllTheContent News Agency


Tous droits réservés – “Interstellaires”, un produit 100% Mylène Farmer.


FGE/AllTheContent News Agency

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment

 

You must be logged in to post a comment.

 
 
 
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: