Home » News »

Peaches arrange le féminisme à la sauce electropunk dans “Rub”

 


Peaches, qui gravite ces derniers temps dans la sphère berlinoise, revient en force. L’âge n’a pas d’emprise sur cette féministe quadragénaire, qui continue de déconstruire les mœurs en évoquant les questions de genre et la sexualité sans détour.

Elle n’a rien d’un ange, et pourtant, elle ne fait de vagues que dans ses compositions electropunk. Celle qui préfère le synthétiseur à la guitare, les textes aux pulsations de la deep house, n’a rien perdu de son sens de la critique sociale. Elle met en avant le corps féminin et les manipulations dont il fait l’objet dans de trop nombreuses productions masculines.

“Light in Places”, “Close Up”, en duo avec Kim Gordon, et “Dick in the Air” ne laissent aucune place au doute. Peaches ne veut pas se résigner, elle dénonce la domination masculine en prenant soin de nommer les choses. Et ses compositions syncopées et transgressives sont toujours empreintes du même sens de l’humour. Peaches fait des merveilles néo-punk et apparaît plus que jamais comme une artiste dans l’air du temps.

Frédéric Geldhof/AllTheContent News Agency


Tous droits réservés – “Rub”, le très probant plaidoyer féministe electropunk de Peaches.


FGE/AllTheContent News Agency

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment

 

You must be logged in to post a comment.

 
 
 
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: